LE VOL


La verticalité :

Haut volant de Nikolaïev, c'est d'abord un haut Volant, ces pigeons sont donc capables d'atteindre des altitudes élevées, parfois jusqu'à l'invisibilité. En présence d'une couverture nuageuse ils peuvent momentanément disparaître dans celle-ci , dans leur pays d'origine on les surnomma coupe-nuage.
  
A l'encontre des autres pigeons le haut volant de Nikolaïev prend de l'altitude sans décrire de cercle. le chemin le plus court étant la ligne droite, certains de ces oiseaux ne font pas de détail : ils montent comme un hélicoptère, ils pratiquent le vol ascensionnel direct, la verticalité est leur domaine. Cette capacité leur permet souvent de prendre de l'altitude plus rapidement que les autres races de haut vol qui montent en tournoyant.
Au cour du vol certains oiseaux peuvent s'arrêter un instant comme suspendu à un fil, pour la plus grande joie des amateurs. Les oiseaux sont en vol stationnaire

En altitude dans les courants thermiques, ou avec un vent constant certains Hauts-volants de Nikolaïev sont capables de planer , si le pigeon "accroche" dès lors les heures s'égrènent, on cite des temps de vol de 5 à 9 heures ( même des temps de 15 et excusez du peu 28 heures, qui me semble très prétentieux )




Les styles :

Quatre styles de vol caractérisent les Nikolaïevs. Ces styles se définissent par la position des ailes de l'oiseau au regard de son corps. Dans les deux premiers styles ( "javoronok", "babotchka") l'oiseau bat des ailes en permanence, dans les deux derniers ("tortsevoï","serpasti") le vol peut être planant.


"javoronok" = Alouette
Dans le vol de style " alouette " le pigeon conserve les ailes perpendiculaire au corps et il bat des ailes comme une alouette. Il arrête parfois de se déplacer, restant comme suspendu.
   

"babotchka" = Papillon
Dans le vol de style " papillon ", l'oiseau jette les ailes en avant sur 30 ° par rapport au corps, la queue de celui-ci se déroule largement et se lie presque à l'aile par les rémiges secondaires, les ailes battent sans arrêt du décollage à l'atterrissage.
   

"tortsevoï" = Sur chant
Dans le vol de style " TortsévoÏ " les oiseaux jettent encore plus les ailes en avant et les tiennent au-dessus de la tête parallèles l'une à l'autre, la queue se déroule en "assiette ", elle se lie avec les plumes de l'aile par les rémiges secondaires. S' étant élevés en hauteur, les pigeons n'agitent plus les ailes, mais font seulement trembler le bout de celles-ci..
   

"Serpasti" = En faucille
Le vol de style " Serpasti " est semblable au " Tortsévoï ", les ailes sont projetées en avant , mais là les extrémités intérieures des ailes ne sont pas parallèles, mais sont repliés en forme de faucille au-dessus de la tête et forment dans " l' assiette " un orifice. Pour exprimer leur art, les "Serpasti " demandent des conditions climatiques spéciales.
   





Remarques :

Face à la diversité des attitudes de l'oiseau de nombreux styles de vol sont décrits par différents auteurs : planant, prieur, papillonnant, etc...Chacun tentant , en l'absence de référence, de décrire le vol de ces pigeons. Nous nous sommes volontairement limités à la description "Slave" de ces styles.

Il faut cependant souligner que :

Dans la littérature Occidentale, les pigeons de type "Tortsévoï " sont les plus souvent cités pour les performances sportives, altitude, durée de vol, temps d'ascension.

En Ukraine les pigeons de type "Serpasti", sont les plus populaires on évoque à leur sujet l'esthétique, la grâce, la beauté.

Le vol du Nikolaiev est planant, papillonnant, si le vol est erratique, en aucun cas les pigeons ne doivent décrire de cercles. Selon les souches et les conditions climatiques (vent et thermiques) ces pigeons exprimeront des vols différents.

Certains de ces pigeons peuvent culbuter, en Ukraine comme ailleurs on considère qu'il vaut mieux les écarter de l'élevage.







© Lytwyn Daniel : libre de droit, Février 2003